Impôts d’entreprise : comment les réduire ?

L’impôt d’entreprise prend en compte presque le tiers des profits de la société. Ceci n’est certainement pas toujours au goût des chefs d’entreprises. Il est donc compréhensible que la majorité de ces derniers essaient de réduire cette taxe par tous les moyens. Il existe en effet des astuces qui vous permettent de réduire le taux d’impôt pour que vous profitiez des richesses de votre société. Vous serez ainsi protégé contre les autorités fiscales.

Réduisez les impôts d’entreprise en augmentant vos provisions

Faire les provisions permet en effet d’éviter à la société les coups durs et de réduire considérablement l’impôt sur l’entreprise. Les montants que vous aurez à provisionner doivent cependant respecter des conditions pour que la fiscalité ne vous poursuive pas. Les coûts devront uniquement concerner les charges déductibles tout en prenant en compte les risques de perte.
Ils doivent aussi concerner les charges qui sont simples à anticiper. Le licenciement ne doit néanmoins pas être provisionné. Pour ce cas, pensez à réduire l’IS en souscrivant la société à une assurance dont la prime peut être enlevée sur le résultat de l’impôt.

Réduisez les impôts d’entreprise en maximisant la déduction des charges financières

Cette astuce est très utilisée par les grandes sociétés dans le but d’une optimisation fiscale. Ces entreprises pensent donc à réduire leur résultat imposable en déduisant les taux d’intérêt des emprunts qu’elles ont eu à octroyer chez certaines sociétés ou pour faire des investissements.
Ce sont des montages qui sont souvent effectués par le biais d’une holding qui va donc s’endetter en vue d’obtenir des titres de société. Les intérêts seront ainsi déduits de l’impôt de la société de la holding. Les dividendes remonteront vers elles et vont permettre de rembourser l’emprunt. Les charges financières nettes que l’entreprise supporte seront ainsi soumises à l’IS et seront déduits à juste 75 % si elles dépassent 3 millions d’euros.