Le syndicat des auto entrepreneurs

Il existe de nombreuses associations pour défendre les membres des différents corps professionnels et garantir leurs intérêts. Qu'en est-il des auto-entrepreneurs ? Découvrez dans cet article le syndicat des auto entrepreneurs et son fonctionnement.

Qu'est-ce que le syndicat auto-entrepreneurs ?

Le syndicat des auto entrepreneurs est une organisation à but non lucrative qui se charge de suivre et d'accompagner les auto enterreurs. Le syndicat défend les intérêts les auto entrepreneurs. En allant sur https://www.syndicat-des-auto-entrepreneurs.org/ vous aurez des informations plus détaillées sur le sujet. Un auto entrepreneur est une personne qui détient une entreprise individuelle et travail à son propre compte. Les youtubeurs par exemple sont des auto-entrepreneurs.

Quelle est sa mission ?

Comme toutes associations, le syndicat des auto-entrepreneur est à plusieurs obligation. Il est chargé entre autres de
- Fournir les informations dont les auto-entrepreneurs doivent disposer pour bien profiter de leur statut
- Informer ces avantages et inconvénients lier au statut d’auto-entrepreneur
- Apporter de l’aide aux travailleurs indépendants pour avoir de bonnes relations avec l’administration
- Faire en sorte que les auto entrepreneur souscrivent à une assurance qui leur convient
Il porte aussi la responsabilité de porte-parole de micro-entrepreneurs.
La fédération nationale des auto-entrepreneurs peur faire barrière au vote de certaines lois qui vont à l’encontre des intérêts des auto-entrepreneurs. Quant à l’union des AE, elle a pour objectif de faire en sorte que les auto-entrepreneurs aient les mêmes avantages que les autres travailleurs.

Comment intégrer le syndicat des auto entrepreneurs ?

Pour avoir le statut d’auto-entrepreneur, il faut que vous déclariez votre activité. Cela peut se faire en ligne. Vous devrez fournir des informations concernant tous les détails qui entoure votre activité. Une fois que vous aurez passé cette étape, vous recevrez un code APE, des documents sur la fiscalité de votre entreprise, un K-bis commerçant, ou artisan selon le genre d’activité déclarée et un numéro d’identification Siret. Une fois tous ces documents réunis, vous ^êtes auto-entrepreneur confirmé.